La cour est grande, avec un cercle, et plein d‘endroits différents : un endroit devant où on est au soleil et c’est agréable, et un endroit derrière où on est à l’abri du regard des adultes, et on peut se dire des secrets tranquillement.

J’y descends voir mes copains : Camille, ma meilleure copine, et deux garçons de l’immeuble qu’on ne voyait plus trop avant le confinement. On se retrouve tous les jours à partir de 15 heures.

De 15 h à 18 h 30 on est libres dans la cour, on fait ce qu’on veut.

Je vois aussi ma Baby Sitter Noëlle dans la cour, j’aime bien aller la voir même si je peux pas m’approcher.

Heureusement que j’ai une cour : je ne sais pas comment je ferai sans ! Je viens m’amuser, prendre l’air et être autre part qu’à la maison.

Quand je suis dans la cour je me sens bien. J’ai du monde avec moi alors je suis contente.

J’ai aidé papa pour ses photos. J’aime bien faire les réglages, aller chercher les gens, les motiver pour qu’ils viennent se faire photographier.

Il me montre les photos et les textes sur internet, je découvre des choses que je ne connaissais pas, ce que les gens ont dit et j’ai vu que papa m’a mentionnée en tant qu’assistante, je suis fière !

Ce qui me manque le plus c’est de pouvoir sortir, s’approcher des autres, et faire des missions avec Camille : aller à la boulangerie toutes seules, ça ça me manque vraiment. Et aussi aller au cinéma, au spectacle, faire la fête dehors, voir d’autres gens que dans la cour quoi !

Eloïse, 8 ans et demi, habite ici depuis qu’elle est née, confinée avec sa maman, son papa et sa sœur