Porosités de passages

Porosités de passages

Comment l’espace privé des lots d’habitations individuelles s’enchevêtre et se diffuse dans les espaces collectifs partagés. Où sont les marges, les seuils et les porosités de passages dans ces espaces ouverts, sans barrières ni balisage précis ? Nous sommes ici en présence de lieux où la maison n’a plus de limites orchestrées et vient se diluer dans le collectif utopique d’un monde presque parfait et sans contraintes apparentes. Alors que tout y est fabriqué de main d’homme…

La série Porosités de passages s’inscrit dans le projet collectif Levitt France, une utopie pavillonnaire, présenté aux Rencontres d’Arles 2017 avec Jean Noviel, Julie Balagué, Camille Richer et Bruno Fontana. Commissariat d’exposition Béatrice Andrieux.