Archéologie – Floirac

« Il ne s’agit pas de penser que trois brindilles, un caillou, un déchet, une rognance, une éraflure comptent autant que la montagne ou la mer mais qu’on ne peut en aucun cas les éliminer sur le sens ou sur la nature du sens. C’est même sans doute à partir de tels faibles indices que quelque chose du sens peut commencer à se dire, à se raconter » considère l’écrivain Jean-Christophe Bailly.
C’est avec cette phrase en tête que nous avons arpenté en septembre 2020 la dalle recouvrant presque entièrement le site, aujourd’hui clos derrière les murs du 75-77 cours Gambetta à Floirac, pour procéder à un relevé photographique méthodique. Nous avons aussi humé l’air, fermé les yeux pour écouter l’environnement sonore, touché, frotté, gratté et goûté ce paysage urbain en devenir. La rencontre des images et des textes permet de conserver quelques traces de ce lieu, des éraflures de son histoire, des fragments de ses sens successifs. En jouant entre le microscopique et un macrocosme, ce récit subjectif cherche à rendre compte d’un espace à l’abandon, théâtre d’appropriations non humaines.

Relevés photographiques réalisés par Vincent Fillon assisté de Fanny Léglise. Prises de vues réalisées le 20 septembre 2020 au 75-77 cours Gambetta à Floirac (Gironde).
© Vincent Fillon, pour les photographies.
© Fanny Léglise, pour les textes.

Carte Blanche confiée par la FAB et la Communauté d’Agglomération de Bordeaux Métropole – septembre 2020.