City One

« Dans la série City One le regard de Vincent Fillon tourne autour et plonge dans un quartier de Hong Kong : cinquante-deux tours identiques, répétition des masses, des lignes et des ouvertures, nous sommes dans un environnement paradoxalement abstrait et immatériel. L’horizon a été découpé, fragmenté, occulté. La puissance graphique des images nous fait oublier qu’il s’agit d’un univers habité. Notre regard ne peut pas accéder dans l’épaisseur creuse des tours où les vies se côtoient derrière ces juxtapositions identiques, standardisation de la distance collective. Et le sol, apparence d’une vie commune et d’un terrain d’entente, est silencieux comme un ciel à l’envers.
Au fur et à mesure que le regard s’élève, en quête d’une vue panoramique dévoilant le mystère du lieu, juste avant de franchir la verticalité, le documentaire nous transporte, le moment d’une fiction, dans la dimension de l’air, en flottaison, à  mi-chemin, nous ne savons pas où est le commencement, où est la fin. Dans une temporalité figée, les ombres ont été aplaties sur un fond désormais inexistant, le soleil semble avoir déserté les heures et les saisons. »

Valeria Cetraro, architecte, commissaire d’exposition,  Galerie See.