Monolithe #33

Monolithe #33 (détails) – nouvelle série en cours

DERNIÈRES PUBLICATIONS

(dans la cour) #31 – Florian

J’aime bien regarder ce qui se passe dans la cour. Au bout d’un moment quand tu es toute la journée à ta fenêtre, tu repère aussi un peu les habitudes des personnes, tu deviens un… comment dire … là d’où je viens en Picardie on dit des « gogneurs », des commères, visuelles uniquement, pas que tu racontes ou que tu te fais des histoires mais juste par l’observation, il y a un côté comme ça.

Read More

(dans la cour) #29 – Camille

Ce qui me manque le plus c’est ma maitresse, parce que ma meilleure copine je la vois tout le temps elle habite la même résidence que moi. Et sinon il y a d’autres élèves à l’école, franchement je ne regrette pas que ce soit le confinement pour ne plus les voir.

Read More

(dans la cour) #28 – Louise

Je suis née dans cet immeuble. Et de le quitter, avec ce qui s’est passé, moi ce que j’ai pu voir du coup des derniers jours dans la cour : la communauté qui s’est créée, les liens qui se sont renforcés. Hier je disais à ma mère dans l’ascenseur : « putain vous êtes chiants, c’est chiant de vivre ça au moment où je m’en vais, c’est un peu rageant ! ».

Read More

(dans la cour) #27- Maël

Je suis en 6ème. Je travaille toujours dans la cuisine, devant l’ordinateur de ma mère. J’ai tout le temps des leçons à recopier, des exercices à faire. En semaine je travaille tout le matin et tout l’aprèm : généralement de 9h à midi puis de soit 13h jusqu’à 15h.

Read More

(dans la cour) #24 – Prosper

Je n’ai pas perdu d’amis mais dans la famille les gens qui ne pouvaient pas assister aux obsèques, c’est quand même bizarre. Ça fait mal au cœur que les gens ne puissent pas dire au revoir aux parents, aux amis qui sont partis à ce moment-là. Il faudrait que ce soit autorisé quand même d’assister aux obsèques de ses proches.

Read More

(dans la cour) #23 – Marie-Christine

Quand je fais mon jogging, je fais le tour complet de tous les petits trottoirs qui bordent cette cour et comme c’est ennuyeux de compter combien de tour je fais, j’ai dans ma poche des boutons, j’en ai une dizaine. A chaque fois que je fais un tour complet je change un bouton de poche. Le bouton passe de la poche gauche à la poche droite et comme ça jusqu’à épuisement des boutons dans ma poche. C’est mon côté petit poucet. Quand la poche gauche est vide, j’arrête de courir !

Read More

(dans la cour) #22 – Camille

J’ai passé les trois premières semaines de confinement avachie sur mon canapé à regarder Instagram. Ca m’est arrivé, pendant quelques jours de regarder Instagram pendant cinq heures. Ce qui est assez maladif et vraiment très très nocif pour moi. C’est devenu une addiction. Je me suis rendue compte au bout d’un temps que mon téléphone c’était moi. C’est à dire que, en général, beaucoup de gens disent que le téléphone n’est pas censé apparaître dans les rêves alors que le mien apparaissait dans les miens. J’avais toujours mon téléphone dans ma poche. Je le connaissais par cœur. J’ai fait une petite pause des réseaux, et ça m’a fait du bien. Maintenant j’y retourne mais je vois plus ça comme une activité, un jeu, et pas comme un outil un peu tout le temps.

Read More